Carnet de route

Traversée des Pyrénées 1ère partie

Sortie :  traversée des Pyrénées de St Jean-Pied de Port à Gabas du 15/07/2021

Le 26/07/2021 par Berrouiller Cécile

L'idée a germé en juillet 2019 à la fin du tour du Beaufortain entre Julien, Jean et moi-même. Tout était fin prêt pour juillet 2020 mais la COVID en a décidé autrement... Nous remettons le projet donc à cette année mais en bivouac alors qu'initialement le périple était prévu en gîte et refuge. C'est donc bien chargé que nous nous élançons Monique, Jo, Polly, Jean et moi-même sur le GR10 de Saint Jean-Pied de Port le 15 juillet, Julien ayant dû déclarer forfait au dernier moment.

Nous avons fait le choix de ne pas faire les étapes d'Hendaye à Saint-Jean-Pied-de-Port que nous trouvions pas assez accidentées et empruntant trop de routes.

Nous avons trouvé le parcours exigeant, les montées raides et droites "dans le pentu" (et dire qu'on critique les savoyards quand ils tracent à ski...les pyrénéens sont pires !), boueux bien que nous n'ayons eu que deux averses la nuit. Au Pays Basque, il fut difficile de trouver de l'eau hors des villages et des gîtes-refuges. Le GR10 emprunte beaucoup trop de routes goudronnées à notre goût. Les horaires donnés par la suite sont ceux enregistrés par les montres et tiennent donc compte des pauses.

Jour 0 : Marseille-Pau en voiture / Pau-Bayonne-Saint Jean-Pied de Port en train. Restaurant fort agréable le soir, nuit au camping municipal.

Jour 1 : Saint Jean-Pied-de Port (172m) - Kaskoleta (613m). (+945m/-485m/16km/6h). Le GR emprunte très fréquemment de petites routes goudronnées. Journée passée sous les nuages et dans le brouillard. Nuit sur l'esplanade du gîte de Kaskoleta (douches et apéro appréciés).

Jour 2 : Kaskoleta (613m) - Col Iraizabaleta (1250m) (sous le col de Bagargiak-Chalets Iraty) (+1440m/-825m/21km/7h15). Passage par de jolis cols, les rochers d'Okabe, traversée de nombreux troupeaux de vaches et moutons : nous n'avons rencontré aucun patou de tout le séjour. Paysage constitué de collines aux formes douces et arrondies. Attention pas d'eau sauf au complexe des Chalets Iraty en fin de parcours. Les sources sont massacrées par les troupeaux de vaches et ne peuvent être utilisées. Monique est contrainte d'arrêter le voyage suite à une inflammation du pied, Jo s'arrête avec elle. Nous les retrouverons à plusieurs moments (à suivre). Plutôt que de bivouaquer au col même, il vaut mieux suivre la piste sur 1 à 1,5 km : bel emplacement de bivouac à gauche au bord d'un petit ru.

Jour 3 : Col Iraizabaleta (1250m) - camping de Larrau (625m) (+480m/-1125m/16km/5h). Belle montée dans le brouilard au pic des Escaliers puis descente dans les myrtillers que nous avons délestés...Traversée de la crête de Mendikotzeago dans la boue mêlée aux bouses de vaches...Les chaussures et mollets de Polly en gardent un bon souvenir ! Descente depuis l'ancien GR en direct sur le village de Larrau et son camping où nous retrouvons Monique et Jo descendus en stop par la route. Petite épicerie pour se ravitailler. Il est décidé que Monique et Jo redescendront en transport en commun jusqu'à Pau pour récupérer la voiture et nous retrouverons 3 jours plus tard au camping de Lescun en vallée d'Aspe.

Jour 4 : Larrau (625m) - Sainte Engrâce (601m) (+1225m/-1020m/25,5km/8h50). Longue journée qui commence avec les magnifiques gorges de Holtzarte, se continue après une montée agréable avec une piste horizontale et ennuyeuse à mi-pente et une descente non moins interminable sans compter les 4,5 km de route pour terminer...heureusement que nous avons trouver des bonnes âmes qui nous ont pris petit à petit en stop. Très belle église du XIème siècle, petit bar. Bivouac auprès de la rivière et au départ du chemin sous le village.

Jour 5 : Sainte-Engrâce (601m) - plateau karstique sous le pic d'Anie (au-dessus des cabanes de Pescamou, 1860m) (+1460m / -200m /14,5km/ 6h). Montée raide et agréable en forêt puis dans les alpages jusqu'au col de la Pierre Saint Martin où nous avons longuement discuté avec un berger non sans lui avoir acheté du fromage... Chargement en eau pour le bivouac contre consommation à la station de la Pierre-Saint-Martin (au refuge Jandel, nous avons trouvé cela bien peu accueillant d'autant plus que le café était infect !!). Bivouac splendide au milieu des lapiaz tout en dominant trois troupeaux et cabanes. Du bivouac nous avons assisté au travail des bergers et à la traite des brebis, aux allers et venues de la brume couvrant et dévoilant le pic d'Anie, sommet envisagé le lendemain. Nuit agitée par un vent violent.

Jour 6 : Plateau du Pescamou (1860m)-Pic d'Anie (2504m)-Refuge Abérouat-Lescun (900m). (+755m/-1200m (jusqu'au refuge Abérouat, ajouter 550m si descente à pied jusqu'à Lescun)/ 6h30). Le vent souffle fort au lever, nous hésitons à monter au pic d'Anie mais il se calme lorsque nous arrivons au col d'Anie. Nous cachons donc les sacs et terminons les 300 derniers mètres en 35min...Vue magifique au sommet, nous sommes quasi seuls, ce qui ne sera plus le cas une heure plus tard. Descente raide jusqu'à la cabane d'Ardne puis long plat jusu'au refuge d'Abérouat où nous décidons de faire du stop pour regagner Lescun et son camping où nous attendent Jo et Monique enfin rétablie (ils sont allés même explorer le col de Barranq). Douches, lessive puis repas au restaurant du camping.

Jour 7 : jour de repos, ballade avec Monique et Jo jusqu'à la crête au-dessus du lac d'Ansabère pour admirer les aiguilles du même nom (+/- 1050m). Ravitaillement puis restaurant à Lescun.

Jour 8 : Etsaut(630m)-Lac Bersau(2085m). (+1725m/-260m/14km/8h dont 1h30 de sieste au col d'Ayous et un coup à boire au refuge du même nom). Nous décidons de ne pas faire l'étape Lescun-Etsaut et d'aller à Etsaut en voiture pour faire le chemin de la matûre avec Monique et Jo qu redescendront de la cabane de Baigt de St Cours pour rejoindre en voiture la vallée d'Ossau. Passage par le chemin de la mâture creusé dans le calcaire, on se croirait dans le Verdon tant au niveau géologique que de la flore...remontée du long vallon de St Cours jusqu'au col d'Ayous, descente sur le lac et le refuge d'Ayous puis pour finir, chargés d'eau, nous montons installer le bivouac au lac Bersau avec vue sur le pic du midi d'Ossau. Repas du soir perturbé par les chevaux qui essaient de grignoter notre nourriture...

Jour 9 : Lac Bersau (2085m) - Source au-dessus du refuge de Pombie (2120m).(+1015m/-965m/5h15) Nous avons rendez-vous avec Monique et Jo à la cabane de Cap de Pount (1650m) pour terminer les deux derniers jours du périple ensemble...nous nous raterons et nous retrouverons en milieu d'après-midi au refuge de Pombie ! Après 1h30 d'attente à la cabane de Cap de Pont, l'achat quotidien du désormais traditionnel fromage de brebis, la recherche de lieu de réseau téléphonique et enfin un coup de fil de Jo, nous montons en direction du col de Peyreget puis du sommet avant de descendre retrouver Monique et Jo au refuge de Pombie non sans repérer une source et un coin de bivouac au pied du pic d'Ossau. Soirée passée à rechercher puis observer des grimpeurs descendre en rappel non prévu...on se croit alors à Ailefroide !

Jour 10 : +120m/-800m/2h15. Magnifique lever de soleil sur le Balaïtous et la suite de la traversée des Pyrénées avec une mer de nuages dans les vallées. Redescente sur le parking du lac du lac de  Bious-Artigues, tout en admirant (comme depuis 3 jours) les champs d'iris en fleurs. Retour à la civilisation, marché à Laruns, visite de cave à Jurançon, cassoulet à Villeneuve de LAuragais et nuit au camping d'Avignonet de Lauragais.

Un grand merci à tous pour la bonne humeur, les bons moments partagés.

Rendez-vous l'an prochain pour la suite de la traversée via la Haute Route.

Cécile

 

CLUB ALPIN FRANCAIS MARSEILLE PROVENCE
14 QUAI DE RIVE NEUVE
13007  MARSEILLE
Contactez-nous
Tél. 04 91 54 25 84
Permanences :
Hiver : lundi 16h-18h30 et jeudi 18h-20h30 et Eté : jeudi 18h-20h

Grand Site Sainte Victoire

image Plus d'infos

PNR Sainte-Baume

image Plus d'infos

Parc National des Calanques

image Plus d'infos
Agenda