Carnet de route

Groupe performance : un début de saison « prudent » dans le Queyras

Le 06/01/2021 par Delmonte Frédéric

C’est à Aiguilles que les cinq participants du premier week-end de la saison 2020-2021 du groupe performance se sont retrouvés : Yvan, Vincent, Jean-Charles, Ambroise et moi, l’initiateur.

L’objectif de ce séjour était de réaliser deux sorties sportives, entre 1 500 et 2 000 mètres de dénivelé, avec une approche « partagée » : discussion autour des objectifs et choix en commune, chacun trace à tour de rôle et des échanges sur le terrain au sujet des conditions.
Le Queyras c’est bien pour y skier après un retour d’Est… Sauf que le retour d’Est a été remplacé par un redoux du vent sur les sommets. Le BRA incite également à la prudence : risque « 2 » en dessous de 2 300 mètres et « 3 » au-dessus avec des instabilités… Dans ces conditions, les discussions animées du vendredi soir pour préparer la sortie sont vite oubliées. Au petit matin, un regard sur les faces convoitées nous fait changer de plan : place au plan B. Direction le long vallon de Peynin, par une piste forestière qui nous permet de monter en altitude en skiant.
L’objectif est de gagner le sommet du Pic du Fond de Peynin, avec tout de même un petit doute pour les pentes sous le sommet. A 200 mètres de l’objectif un gros « wouf » et un tremblement du manteau neigeux dans une pente à 25 degrés stoppent notre élan alors que nous étions passés en mode « vigilance ». La coupe de neige confirme l’analyse du BRA : au sol une couche de 10 cm de grains sans cohésion et au-dessus 35 cm de poudre...
Discussion et décision de redescendre par les premières pentes à l’abris. On regagne ensuite en traversée le bois des Lauzières dans un ski disons « backcountry » dans une forêt pleine de surprises... A Pra Chin, on traverse le torrent par la passerelle avant de remettre les peaux, pour grimper au sommet de l’ancien téléski des Ramberts. Bilan de la journée 1 510 mètres.
Dimanche, les conditions sont les suivantes : pluie jusqu’à 2 000 mètres, neige au-dessus, un massif peu enneigé et dangereux dans les versants froids d’altitude… Le constat est vite fait et on a pas trop de choix…. On prend la direction du col du Longet, au départ de Fontgillarde. Le vallon est sûr pour les avalanches et à l’abris du vent. Les 700 mètres de montés sont vite avalés alors que la neige tombe. Les pentes Sud-Ouest du Pic de Chateaurenard ont été soufflées. Plus de neige et donc pas de montée à 3 000 pour nous… On redescend dans une poudre légère, mais peu épaisse. Ce vallon
protégé était bien le bon choix de la journée. D’autres groupes y sont également. On remet les peaux pour grimper en vitesse au Pic Traversier, à 2 882 mètres, toujours sous le mauvais temps. Jolie ambiance hivernale au mauvais au sommet. La descente se fait dans la seule combe un peu enneigée, avant de retrouver la poudre du vallon de Longet. Bilan de la journée : 1 480 mètres.
Le contrat des 2 000 mètres n’est donc pas rempli, mais pour cette première de l’année et aux vues des conditions météos on a préféré jouer la carte (gagnante) de la sécurité. Un beau week-end. Le prochain rendez-vous du groupe sera dans le Champsaur les 30 et 31 janvier.







CLUB ALPIN FRANCAIS MARSEILLE PROVENCE
14 QUAI DE RIVE NEUVE
13007  MARSEILLE
Contactez-nous
Tél. 04 91 54 25 84
Permanences :
Hiver : lundi 16h-18h30 et jeudi 18h-20h30 et Eté : jeudi 18h-20h

Grand Site Sainte Victoire

image Plus d'infos

PNR Sainte-Baume

image Plus d'infos

Parc National des Calanques

image Plus d'infos
Agenda