Carnet de route

Tour du mont Pelat

Sortie :  rando bivouac : Tour du Mont Pelat du 11/09/2021

Le 17/09/2021 par BERROUILLER Cécile

J1 – Samedi 11 septembre

Départ de Marseille à 6h avec le véhicule de Cécile qui au passage a embarqué successivement Ariane puis Magali. Arrivée sur Aix pour passer chercher Hélène vers 6h30.

En route pour Allos (04 – Alpes de Haute-Provence), 3 bonnes heures de route depuis Marseille.

 

Nous arrivons au parking du Laus (Altitude : 2 109m), point de départ et d’arrivée de nos 2 jours de rando vers 9h15. Le temps de nous équiper, départ vers 9h30.

Depuis le parking, nous délaissons le chemin bien marqué et très couru qui mène en 30’ au lac d’Allos, pour emprunter un petit sentier marqué en pointillé noir sur la carte. Ce sentier nous fait progresser en ligne de niveau ou presque, passage de plusieurs zones ravinées. Le chemin se perd à plusieurs reprises, zones de dévers, sols instables à certains endroits mais on tient !

Pause picnic vers 12h au soleil, vue bien dégagée, assises dans l’herbe.

Le sentier n’est pas plus évident par la suite. Passage dans des zones d’orties, du coup on renfile nos pantalons ! Bref, un chemin très peu emprunté. On progresse toujours sur des zones d’éboulis plus ou moins grossiers, on fait partir au passage quelques pierres plus ou moins grosses mais qu’on parvient à éviter J.

Nous parvenons vers 14h à rejoindre le tracé du GR56 (Tour du Haut-Verdon) un peu au-dessus de la Cabane du Talon. Nous retrouvons un sentier bien marqué. 300m D+ d’ascension en direction de la Cabane du Cimet. Le ciel est bien chargé, les nuages noirs gagnent, bref ça sent la pluie. A proximité de la cabane (plutôt un abri sous roche), les 1ères gouttes tombent. Prudentes, nous décidons de faire une pause à l’abri. Bien vu, quelques minutes plus tard, c’est l’averse bien drue ! Même si quelques gouttes perlent à travers les lattes en bois du toit, nous sommes plutôt bien protégées dans la cabane. Petit thé chaud, y’a pas grand chose d’autre à faire en attendant ! Après une petite heure (il est 17h environ), la pluie cesse. Nous sortons de la cabane pour explorer les alentours à la recherche d’une zone plate pour planter les 2 tentes. On commence à réfléchir à terminer la journée de marche ici, le ciel n’est pas très engageant pour repartir. A 20m de la cabane, un espace quasi plat permet d’installer les 2 huba-huba et le torrent tout proche de nous ravitailler en eau pour la soupe et la semoule du repas du soir. C’est décidé, on se pose à la Cabane du Cimet, soit 40’ plus tôt que l’endroit initialement repéré par Cécile (aux abords du Lac du Cimet, quelques 200m plus haut).

Repas pris à l’extérieur, la pluie nous ayant laissé tranquille. Vers 20h, dodo !

 

J2 – Dimanche 12 septembre

Réveil à 7h au son du cocoricoooo.

Nuit correcte pour toute l’équipe, pas froid. 7°C dans les tentes au petit matin.

Après avoir pris un petit déj, rangé et plié tentes, duvets et matelas, nous nous mettons en route en direction du Petit Col de Talon (2 678m). Nous passons par le Lac du Cimet.

Après le petit col, nous descendons les 2 premiers lacets du GR pour ensuite nous engager dans une vaste zone vallonée. Objectif : Le Pas de la Grande Barre que nous voyons au loin. Le chemin est soi-disant cairné, mais les cainrs ne sont pas faciles à repérer dans ce paysage très pierreux…. On parvient tout de même à atteindre le pied du Pas de la Grande Barre. Il nous faut prendre quelques 100m de D+ dans des éboulis très instables. Pas simple, mais après quelques glissades nous parvenons au Pas. Jolie vue sur le cirque du Trou de l’Aigle et sur le lac du même nom en contrebas. Du Pas pour rejoindre le chemin très fréquenté permettant de gagner le Mont Pelat *, le sentier est bien tracé.

Changement d’ambiance : alors que nous n’avions vu personne ou presque depuis le départ, nous croisons de nombreux marcheurs qui font l’ascension du Mont Pelat, qui est aussi à notre programme. Le chemin qui permet d’atteindre le sommet est facile, progressif. Il finit par quelques pas un peu plus techniques sur les 30 derniers m de D+. Pas beaucoup de place au sommet, nous y faisons quelques photos puis redescendons. A 200m D- sous le sommet, nous nous posons au soleil pour pique-niquer. Puis nous finissons la descente (encore environ 700m D- à perdre pour rejoindre le parking). C’est chose faîte 1h30 plus tard, il est 15h15.

Départ du parking à 15h30. Pause glace bien méritée à St André les Alpes.

Route du retour vers Aix et Marseille : Quelques bouchons au péage et à l’entrée d’Aix mais rien de méchant. On dépose Hélène. Les choses se corsent sur la portion Aix-Marseille : accident annoncé. Là commence une folle aventure routière pour rejoindre Marseille en esquivant la zone de l’accident en passant par Bouc-Bel-Air, Septèmes les Vallons, St Antoine,… Au passage, on a découvert des endroits de Marseille inconnus de nous 3 (jolies zones résidentielles, cités bien cracras,…). Entre 19h30 et 19h45, tout le monde est de retour dans ses pénates !

 

Super we, merci Cécile !

Très jolie rando sur 2 jours, exigeante mais de belles récompenses en retour : des troupeaux d’izards en veux-tu en voilà, un chevreuil, quelques marmottes, des zones vierges de tout autre randonneur, un beau sommet avec une belle vue sur le Lac d’Allos. Et au passage, le record d’altitude d’Ariane !

 

 

* Le Mont Pelat est réputé comme étant le 3000 le + facile des Alpes du Sud. Il domine au Nord le site glaciaire du Lac d’Allos, le + grand lac naturel d’altitude d’Europe situé à 2 227m.

 

Récit et photos de Magali Pourbaix

CLUB ALPIN FRANCAIS MARSEILLE PROVENCE
14 QUAI DE RIVE NEUVE
13007  MARSEILLE
Contactez-nous
Tél. 04 91 54 25 84
Permanences :
Hiver : lundi 16h-18h30 et jeudi 18h-20h30 et Eté : jeudi 18h-20h

Grand Site Sainte Victoire

image Plus d'infos

PNR Sainte-Baume

image Plus d'infos

Parc National des Calanques

image Plus d'infos
Agenda