Carnet de route

Couloirs N dans le Queyras

Le 19/04/2019 par Meunier Patrice

Nico avait proposé un WE initiation snowboard alpi. Alléchant comme programme ! Surtout que les deux dernières chutes de neige avaient remis une petite couche de poudreuse inespérée. Au rendez-vous du CAF le jeudi, Nico nous parle de son projet: les 4 couloirs nord au dessus du pont de Lariane dans le Queyras. Bel enchaînement qui nous fait rêver tout le lendemain de belles combes, de gerbes de poudreuse, de pentes raides et de couloirs encaissés. On est encore tout excité quand on arrive le soir chez Guillaume qui nous héberge pour la nuit, et qui fournit vin, génépi, eau de vie... Merci encore pour cette bonne soirée. Bon, d'accord, on est un peu moins fringant au réveil à 6h30. Mais quand on découvre le large couloir Nord du pic de Château Renard en arrivant au parking, on oublie nos petites fatigues. Et Pierre nous tire à bon train jusqu'au bas du couloir: 5 snowboarders parés pour l'aventure (Nico, Pierre, Cédric, Alex et moi).

Malheureusement, la neige n'est pas aussi poudreuse qu'espérée. Elle est croutée, probablement mouillée par le soleil et la pluie puis redurcie. C'est sur, ça facilite la marche d'approche de 500m de dénivelée. Mais nos rêves de poudreuse légère et de rides enivrants commencent à s'envoler. Pourtant, Ô miracle, en rentrant dans le couloir, la neige devient moins dure. Elle a été préservée du soleil par l'orientation et elle était juste au dessus de la limite pluie-neige. Résultat: 30 à 40 cm de poudreuse totalement vierge. Il y a juste un skieur et un splitteux qui montent au dessus de nous. Ca sent le bon kif tout ça. Par contre, c'est chargé et il faut faire gaffe. Nico nous fait cheminer de refuge en refuge dans cette pente approchant les 40°. Arrivés en haut après 400m de montée, nous chaussons nos snowboards et commençons prudemment le couloir pour ne pas déclencher d'avalanche dans la partie raide. Puis le couloir s'élargit et devient moins raide. La neige est fabuleuse, on se lâche, on trace dans la neige vierge, on n'arrive pas à s'arrêter tellement c'est bon. Et on arrive en bas tout essouflé mais complètement enivré après la meilleure descente de l'année, peut-être même de la décennie.

Mais Nico ne s'arrête pas là ! On avait signé pour de l'alpi. Alors il est intransigeant. Il nous fait faire des exercices d'encordement, de marche en crampons, de chutes du second de cordée, et même un peu de mixte. C'est pas le tout de kiffer les bons rides. Mais il faut aussi s'entraîner pour les cas plus critiques. Cette petite montée technique de 300m nous amène jusqu'au col de Clot Méa où nous cassons une corniche pour passer dans une belle combe. Nous chaussons les snowboards pour de beaux virages dans de la neige poudreuse humide, qui nous amènent en haut du couloir Nord-Est du pic Traversier. Malheureusement, il a été purgé par une coulée qui laisse de la neige ultra-dure à 40° avec un rocher au milieu. Nous descendons prudemment jusqu'au rocher avant de faire quelques virages sautés pour finir ce petit couloir. En dessous, il nous reste quelques combes de neige vierge qui finissent de nous combler et que l'on savoure encore le soir au gite de St Véran.

Le lendemain, nous partons plus tôt vers le couloir Nord du pic Traversier. A 8h, il prend déjà le soleil et il est bien chargé. Nous progressons donc lentement, un par un, de refuge en refuge, en longeant la rive gauche. C'est un magnifique couloir de 200m à 40° très étroit avec de multiples embranchements. Il est difficile de progresser vu la quantité de poudreuse. Nico nous fait de bonnes marches qui nous facilitent la montée. Mais ça reste technique et Cédric préfère nous attendre au milieu. Le couloir est vraiment chargé et Nico nous demande de descendre le plus délicatement possible pour ne pas fragiliser le manteau neigeux: pas de virage brusque, pas de saut, pas de chute, pas de n'importe quoi ! Encore une fois, la neige est merveilleuse. Et on arrive en bas avec des étoiles plein les yeux.

Il n'est que 10h du matin alors on est tous motivés pour remonter faire le couloir Nord du pic de Cornivier. On y accède en contournant un mamelon sous le col du Queyron. Après observation du haut, le couloir de 200m à 35-40 semble relativement stable. Mais le pentes au dessus ont commencé à prendre le soleil. Nous avisons un refuge sur lequel se dirige Nico pour jauger le couloir. A son signal, nous descendons rapidement le couloir et savourons encore une fois une poudre vierge et hyper conservée depuis 10 jours. Un pur bonheur ! Le retour à la route nous donne encore quelques belles combes dans de la neige transformée. De quoi achever de nous faire monter au Nirvana après ce magnifique enchaînement dans des conditions monstrueuses. C'était vraiment un WE comme nous l'avions rêvé. Peut-être même encore mieux  A refaire avec plaisir.

Patrice

 

Les Photos : https://photos.app.goo.gl/Ygci5yRswXxxgj3A7






CLUB ALPIN FRANCAIS MARSEILLE PROVENCE
14 QUAI DE RIVE NEUVE
13007  MARSEILLE
Contactez-nous
Tél. 04 91 54 25 84
Permanences :
Hiver : lundi 16h-18h30 et jeudi 18h-20h30 et Eté : jeudi 18h-20h

Grand Site Sainte Victoire

image Plus d'infos

PNR Sainte-Baume

image Plus d'infos

Parc National des Calanques

image Plus d'infos
Agenda